19 décembre 2007

[...]

C’est le cancer qui te crée

En sans cesse répétition

C’est la foi de l’opinion

Brûle, brûle au bûcher

C’est toujours à la potence

Que les esprits intenses immenses

Submerge la raison délicate

Brûle, brûle tu es écarlate

C’est le cancer qui te crée

Création pour des siècles et des siècles

Amène moi pour des siècles et des siècles

Brûle, brûle le mal-aimé

Posté par anarchoriste à 06:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur [...]

Nouveau commentaire